Un média de quartier de la Goutte d’Or
La vie de quartier de la Goutte d’Or
Menu
Accueil > A la une > Actualités >

3 rue Pierre l’Ermite - années 1860

Après "Le tour du Monde avec les arbres de la Goutte d’Or" publié l’été dernier, Jacky Libaud de Balades aux jardins, vous propose durant ce mois d’août une "Petite histoire de la Goutte d’Or à travers ses immeubles".
Bel été à toutes et à tous !

3 rue Pierre l’Ermite

Sitôt le quartier de la Goutte d’Or devenu parisien, en 1860, les anciennes industries polluantes furent détruites ou délocalisée.
Les usines de machines à vapeur de monsieur Pauwels furent remplacées par un dépôt de la Compagnie Générale des Omnibus, comprenant des hangars pour les autobus à impériale et des écuries pour les chevaux.
Les usines de locomotives de Monsieur Cavé disparurent également.
Pour autant, le quartier resta très ouvrier et très industrieux, et dans les cours de chaque immeuble on trouvait des ateliers.

Dans ce bel immeuble de 1873, il y avait, au rez de chaussé et dans le sous sol, une forge où l’on fabriquait des pièces détachées de bicyclette.
Désormais au même endroit se trouve la magnifique librairie de chez les libraires associés, à laquelle je vous recommande vivement de faire une visite.

A partir de la fin du XIXe siècle, de nombreuses familles juives fuyant les pogroms en Russie et en Pologne, sont venues s’installer à la Goutte d’Or et sur le flanc Est de Montmartre, développant dans le quartier une tradition textile qui perdure de nos jours, avec notamment les tailleurs ouest africains ou l’association les Gouttes d’Or de la Mode et du design.




Actualités

Stage vidéo avec Paris Macadam - 20 juillet A Vous la Goutte d’Or - Best of - 17 juillet Découvrez les projets soumis au vote du Budget Participatif - 13 juillet Retour en images sur la Fête de la Goutte d’Or ! - 13 juillet Chaillot à la Goutte d’Or recrute des services civiques ! - 11 juillet